L’architecte et sculpteur brésilien Tunga

larchitecte-et-sculpteur-bresilien-tunga.jpg

L’architecte Tunga est une icône dans la scène brésilienne. Suite à un cancer de la gorge, il a été décédé le lundi 6 juin dernier à l’hôpital Samaritano, après avoir vécu 64 ans sur terre.

Qui était Tunga ?

tunga.jpg

Tunga était son nom d’artiste, son vrai nom est Antônio José de Barros de Carvalho e MelloMourão. Il était né en 1952 dans le Pernambouc du Brésil. Il vivait à Rio de Janeiro. C’était un artiste brésilien figurant parmi les plus connus dans le monde dans le domaine de sculpture. Architecte de formation, c’était à ses 22 ans que Tunga avait commencé à faire connaître ses talents. Passionné de l’alchimie et la nature biologique mélangeant sexualité et sensualité, ses œuvres sont perçus par le public comme étant des œuvres à la fois brillants, réfléchis, provocateurs et baroques. Il était une des icônes dans la scène brésilienne durant ces 30 dernières années et il le serait à jamais.

Ses œuvres les plus connues

ses-ouvres-les-plus-connues.jpg

Les œuvres de Tunga est à la fois conceptuelle et mystique. Elles font référence à la littérature (poésie), vidéos et performance et étaient présentées sous forme d’installation monumentale par des  pierres naturelles, caoutchouc, béton, bois et métal aimanté. Parmi les plus connues, ses œuvres en forme de « portiques » exposées dans le domaine de Château La Coste de l’Irlandais Patrick «Paddy» McKille. De plus,  son installation scripturale de « l’arbre fossilisé » (que l’arbre était un arbre auparavant et qui est devenu un cristal actuellement) dans le manège des écuries. L’on relève aussi son œuvres les plus récents intitulés « A la lumière des deux mondes, 2005 » dans le musée de Louvre, «  Affinités électives (2003-2005) dans la galerie Daniel Templon ; le fameux « True Rouge (2012) » dans le parc d’Imhotim de Bernardo Paz (collectionneur).